Selon le quotidien constantinois "Ennahar": Saïd Makhloufi revendiquerait dans une cassette vidéo l'assassinat de Kasdi Merbah

Dans une dernière livraison datée du vendredi 12 novembre, le quotidien du soir Ennahar, publié en langue nationale à Constantlne, défraie la chronique par un long commentaire sur les raisons qui auraient précipité l'assassinat de Kasdi Merbah, ex-Premier ministre et président du MAJD.

Le journal Ennahar affirme avoir réussi à entrer en possession d'une cassette vidéo enregistrée le 4 octobre dernier par Saïd Makhloufi, une des figures de proue des groupes armés islamistes.

Cette cassette a été diffusée à Alger, en direction des militants appartenant à cette sensibilité. Selon Ennahar, dans cette cassette, Makhloufi explique que tous les responsables des différentes sensibilités islamistes s'étaient mis d'accord pour refuser toute forme de dialogue avec le pouvoir.

" Nous avons été trahis ", dit-il. " Des éléments de la Djazaara Islamiya avaient pris langue avec l'ex-leader du MAJD dans la perspective d'établir un contact capable de déboucher sur un dialogue et d'arrêter la violence ".

Selon cette cassette, M. Merbah aurait même mis sur pied une commission mixte, chargée de convaincre au préalable les autres dirigeants islamistes, à savoir le GIA, dirigé par Djaafar El-Afghani et le groupe de la Dawla Islamiya, dirigé, lui, par Chebouti et auquel s'identifie l'auteur de cette cassette. Les multiples appels au dialogue qu'avait faits Merbah à la fin du mois de juillet, avaient donné naissance à des débats houleux, précise Makhloufi. " Nous avons été obligés de décider l'exécution de l'ex-Premier ministre pour l'empêcher de concrétiser son projet et de couper l'herbe sous les pieds de Mohamed Saïd et Lahbib Haddam, leaders de la Djazaara, qualifiés de " koufar et mourtadine " (apostats et renégats) ".

Makhloufi précise en outre que ce sont les éléments du GIA qui auraient assassiné Kasdi Merbah, après avoir obtenu l'accord des chefs du groupe de la Dawla Islamiya.

D'autres part, selon Ennahar et donc selon Saïd Makhloufi, Mohamed Saïd aurait contacté Benazouz Zebda, l'invitant à encourager le dialogue dans la mesure où l'initiative viendrait du pouvoir. Benazouz Zebda aurait aussi été chargé de se déplacer à l'étranger pour soutenir l'action d'Anouar Haddam, " en vue de mieux l'accréditer dans la mesure où Rabah Kebir n'est qu'un derwiche qui ignore tout de la chose politique ", selon cette cassette vidéo.

En conclusion, le journal précise que les gens de la Djazaara font de la liquidation de Chebouti et Makhloufi une mission urgente et prioritaire. De leur côté, les chefs de la Dawla Islamiya auraient d'ores et déjà condamné à mort Mohamed Saïd et Lahbib Haddam qui n'est autre que le cousin d'Anouar, principal rival de Rabah Kebir.

http://algerieladecennienoire.blogspot.ca/2014/04/said-makhloufi-revendiquerait-dans-une.html

T. Benmessaoud - Constantine (Le Soir) -