Hocine Aït Ahmed, l'organisateur

En 1949, Hocine Aït Ahmed, membre du MLTD de Messali Hadj de longue date (il y adhère à 16 ans), fonde l'Organisation spéciale (OS), en son sein. Une structure militaire chargée de préparer la formation de cadres militaires et de développer la lutte armée.

La même année, il accroit également le financement de l'organisation, notamment avec le hold-up de la poste d'Oran, qui ne fera aucune victime. Au début des années 1950, tandis que l'OS donne naissance (non sans mal) au FLN, c'est sur le terrain diplomatique qu'il s'illustre. Installé au Caire, il obtient le soutien de plusieurs organisations anticoloniales, notamment en Asie (Conférence de Bandung), aux Etats-Unis et jusqu'à l'ONU. En 1956, il sera arrêté avec plusieurs autres leaders (Ahmed Ben Bella) lors du détournement d'un vol civil entre le Maroc et Tunis. Libéré en 1962, il devient vite un opposant à Ben Bella et fonde le Front des Forces Socialistes (FFS). Jusqu'à aujourd'hui, il a été partagé entre prison, exil et retours infructueux en Algérie.