Larbi Ben M'Hidi, le martyr

Larbi Ben M'Hidi est le principal martyr de la guerre d'Algérie. Dès 1945, sensible aux revendications indépendantistes, il adhère aux Amis du Manifeste et de la liberté (AML), fondé par Ferhat Abbas.

Face à la répression, il radicalise son engagement comme beaucoup d'autres Algériens, jusqu'à devenir l'un des neuf fondateurs du FLN en 1954. Quand l'insurrection est lancée en novembre, il se voit confier la région d'Oran. En 1956, il se joint à la bataille d'Alger en supervisant plusieurs attentats et combat notamment aux côtés de Krim Belkacem, dont il est proche. Il est finalement arrêté le 23 février 1957 par les paras français. Torturé, il refuse de livrer ses camarades. Il sera pendu sans jugement au début du mois de mars 1957, sous la responsabilité du général Aussaresses. Ce dernier parlera d'abord d'un suicide et ne donnera les détails de l'exécution qu'en 2001. Plusieurs monuments sont dédiés à Larbi Ben M'Hidi à travers l'Algérie.